Imany is back

Lire plus

Une voix et un engagement.

Imany est une artiste qui touche par sa sincérité autant que sa beauté.

Imany veut dire ‘Espoir’ en swahili. Elle en fait preuve dans son combat contre l’endométriose et donne du courage toutes celles qui traversent cette épreuve de vie en portant les couleurs de l’association ENDOmind.

Fin 2015, Imany quittait la scène musicale pour un heureux évènement.

Le 8 Mars prochain, c’est la Journée de la Femme. Ce n’est donc pas un hasard si elle a choisi cette date pour revenir sur scène et donner un concert caritatif au Trianon au profit de la lutte contre l’endométriose.

Ce sera aussi l’occasion de découvrir son nouveau single : ‘there were tears’. Déjà disponible en pré-écoute sur son site http://imanymusic.com.

Imany is back, yeah !

©Alain Mikli

 

portraits à l’africaine

Lire plus

En plein centre de Paris.

Une galerie claire au sol bétonné, des cadres accrochés aux murs et des photos dedans.

D’un côté, des hommes, des amoureux et des enfants en noir et blanc qui vous regardent, un peu de haut, certains drapés de leurs tenues traditionnelles et d’autres franchement ‘sapés’ : bienvenue au ‘Studio Malick’.

De l’autre côté, des couleurs et des matières qui se télescopent pour donner vie à des portraits affirmés. Des portraits porteurs d’identités métissées et assumées. Omar Victor Diop offre une réflexion pop et esthétique sur l’image de soi à travers son ‘Studio des vanités’.

Deux approches différentes mais cette même énergie visuelle à travers des clichés qu’on regarde et qui nous regardent…

Avec presque 50 ans de différence, deux portraitistes, l’un malien, l’autre sénégalais, nous montrent une Afrique fière, pétillante, parfois insouciante mais aussi conquérante et optimiste !

Exposition visible à la Galerie du Jour Agnès b jusqu’au 17 Mars 2016.

©Malick Sidibé, Omar Victor Diop

buna & fendisha – Ethiopian coffee

Lire plus

Tous les Coffee Lovers le savent déjà : le café éthiopien est l’un des meilleurs au monde !

Dans les rues d’Addis-Abeba, les effluves de café s’échappent des « buna houses ». Ici, pas de cafetière électrique ! Mais de grandes Jebena traditionnelles qui infusent les grains de café fraîchement torréfiés et soigneusement pilés à la main.

Sa préparation est une véritable cérémonie où les senteurs de l’encens se mêlent à celle du café qu’on sert bien corsé et très sucré… et toujours accompagné de pop-corn !

Pour les vrais amateurs, on recommande l’excellent café de la fameuse maison Tomoca !

Où : Tomoca House – Piazza, Addis Abeba.