Sabine – Portrait d’une Cool Girl

Lire plus

Aujourd’hui, je te présente Sabine, animatrice du magazine hebdomadaire consacré à l’entrepreneuriat « Entrepre’ms » sur la chaîne TV Canal 10. Grande stressée de la vie, elle essaie de faire un maximum pour que les jeunes aient de bons exemples à suivre dans la communauté antillaise. Sabine, elle aime beaucoup rigoler, a des idées plein la tête et essaye de courir partout pour les appliquer !

#1 Pour toi, être cool c’est ?

Une attitude, c’est réussir à temporiser quand ce que l’on essaie de faire ne fonctionne pas.

#2 Peux-tu nous présenter 2 femmes qui t’inspirent ?

Ma sœur d’abord. Je sais pas comment elle fait pour être toujours sapée. Elle a vraiment un naturel décontracté impressionnant. Elle ne s’énerve jamais et elle réussit tranquillement tout ce qu’elle entreprend. Je la trouve géniale.

Et ensuite, Joëlle Ursull. J’aime beaucoup son parcours et son franc-parler, quoi qu’il advienne elle reste elle-même. Elle ne se soucie pas spécialement de ce que les gens vont penser d’elle ou de son image d’artiste. Oui, elle reste « Joëlle ». Elle n’a pas froid aux yeux et n’hésite pas à tester de nouveaux projets.

#3 Ta façon à toi de rendre le monde plus beau ?

J’essaie vraiment de militer pour que la jeunesse Antillaise reste et prennent une part active au développement de nos départements. D’ailleurs, dès qu’une opportunité se présente, je m’organise pour créer des événements, de la communication ou de la visibilité pour valoriser leur travail et les faire connaître au maximum.

D’ailleurs, justement nous avons mis en place sur Canal10, une toute nouvelle émission pour les entrepreneurs « Entrepre’ms ». Dans cette émission, nous décortiquons l’entrepreneuriat afin que notre jeunesse ait des exemples à suivre positifs et motivants, qu’elle surmonte la peur d’entreprendre aux Antilles et qu’elle réalise ce dont nous, antillais, sommes capables dans notre société.

Et parce que le partage est ce qui rend le monde plus beau, je suis heureuse d’être dans l’Équipe Projet de la toute nouvelle application Antilles Media (téléchargeable sur toute les plateformes) qui permet aux Antillais du monde entier de partager toutes leurs actions (entrepreneuriales, solidaires, évènements,…) où qu’elles aient lieu. Oui, parce que je crois sincèrement que c’est ensemble qu’on fera bouger les choses et que c’est important de communiquer ce message positif à travers des initiatives concrètes. Pour découvrir Antilles Media c’est juste ici !

#4 Un souvenir lié à l’Afrique à partager ?

Un mot… L’Afro-Zouk... La période Monique Séka, Oliver N’Goma, Mathey, m’a beaucoup marquée car elle fait parti de mon enfance. J’ai vraiment grandi dans cet environnement musical ou le Zouk, le Gwoka, le Bel Air et les autres musiques antillaises étaient très présentes.

Cela crée une richesse en terme de sonorités qui représente presque un lien familial. Au fond, les musiques caribéennes et les musiques africaines ont toujours flirté ensemble 🙂

#5 Ton dressing en 3 mots ?

Houla… Je suis pas une dressing girl😅

On va dire simple. J’aime bien les robes : ça m’évite de chercher un haut et un bas. J’adore les jeans parce que c’est simple à accorder. Et peut-être ce que je préfère le plus, ce sont les shorts parce que je kiffe mes jambes… Donc je dirais : pratique, simple, passe-partout.

#6 Dans ton sac, il y a ?

  • mon bullet journal, surtout que je fais du scrapbooking dessus chaque année,
  • mon smartphone forcément
  • ma carte de bus sinon je ne vais nulle part !

#7 Ta wishlist INADEN ?

Le choix est difficile… J’hésite entre le sac Alem Mini et le sac Woodé Mini… parce que ce sont des formes que j’adore et ce sont des sacs assez vintage que je peux très bien mettre avec un jean et une jolie chemise. Je dirais quand même plus le Woodé Mini et la ceinture maillon.

#8 Ton mantra préféré ?

« Prenez mes idées, j’en aurai d’autres. » Dixit Coco Chanel. J’adore cette punchline et d’ailleurs c’est celle qui est en bio sur tous mes réseaux sociaux.

Retrouvez Sabine chaque Lundi à 16h sur Canal10 pour découvrir les entrepreneurs qui font bouger les Antilles !

•••

rendez-vous très vite sur le blog pour découvrir le portrait d’une nouvelle cool girl !  😉

et pour découvrir tous les portraits de cool girls, c’est ici !


hello, je m’appelle Andrea !
curieuse et inventive, j’aime les initiatives qui ont un impact positif !

Maly – Portrait d’une Cool Girl

Lire plus

Aujourd’hui je te présente Maly, comédienne, et également créatrice du podcast Après La Première Page, un club de lecture audio dans lequel elle invite autrices et lectrices à échanger longuement sur une oeuvre donnée. C’est un projet que cette Cool Girl a 100% fait main : programmation, prise de son, réalisation, montage, animation, restauration… C’est Maly qui gère tout ! 🙂

Découvre-la grâce à nos 8 questions. C’est parti!

#1 Pour toi, être cool c’est ?

Être cool c’est être positivement attachée à sa voix / voie intérieure. C’est aussi savoir se laisser bouleverser par l’autre sans que cet autre ne décentre tes désirs, tes aspirations, ton être.

#2 Peux-tu nous présenter 2 femmes qui t’inspirent ?

En premier je dirais ma mère. Elle dégageait une douceur inexprimable, avec un caractère fort et juste. C’était un modèle de bonté de sagesse, que la vie n’aura pas épargné. Je n’ai connu personne de plus extraordinaire.

En second, Assa Traoré. Elle mène un combat auquel personne ne devrait être confronté, et qui illustre à quel point la notion de justice n’existe qu’en théorie. Sa force et sa détermination sont de grandes inspirations et je souhaite ardemment que lui soit offerte la quiétude qu’elle mérite.

#3 Ta façon à toi de rendre le monde plus beau ?

Avec mon podcast, je contribue à diffuser des plumes magiques : celles qui transportent en quelques mots dans un autre monde, celles qui nourrissent les rêves et les révoltes. Je rencontre des femmes brillantes avec lesquelles j’ai la chance de partager un moment hors du temps, une conversation sur des sujets cruciaux et surtout beaucoup de rires.

#4 Un souvenir lié à l’Afrique à partager ?

Je suis d’origine sénégalaise et peule, donc pour moi entendre l’iconique Baaba Maal dans la super production américaine Black Panther, c’était quelque chose de très fort. J’ai de nombreux souvenirs d’enfance directement liés à sa musique. Quand je l’écoute, dans ma tête j’entends ma mère qui chante.

#5 Ton dressing en 3 mots ?

Précieux. Audacieux. Malicieux ! J’ai assez peu de vêtements mais pas mal de belles pièces. Pas forcément chères, mais toujours de qualité. J’ose facilement porter des pièces fortes, et ça marque les esprits! Généralement, j’achète d’occasion : j’étais une inconditionnelle du vide-dressing de Stéphanie Zwicky lorsqu’elle était encore à Paris, sinon je farfouille en friperie.

#6 Dans ton sac, il y a ?

En fonction de sa taille, on y trouve un ou plusieurs livres, un ou plusieurs carnets, un ou plusieurs stylos. De la crème hydratante et du rouge à lèvres mat. Pas forcément rouge d’ailleurs, bien au contraire…

#7 Ta wishlist INADEN ?

Le sac Moon (coloris Cordova). J’ai une veste vert d’eau, cloutée au niveau des manches, qui s’accorderait très bien avec. Une robe noire basique, une capeline, des lunettes oversize, et je suis parée pour arpenter les brocantes ce printemps ! En accessoires, la pochette Jordie poulain !

#8 Ton mantra préféré ?

Je suis une perfectionniste qui se soigne. Aussi j’essaie souvent de me répéter que “le fait est mieux que le parfait” Et ça fonctionne pour moi ! J’ose tenter plus de choses et je me flagelle moins si le résultat n’est pas à la hauteur de ce que j’avais imaginé.

Si tu as envie d’écouter Maly, ses invitées et d’être inspirée par son super podcast, c’est là que ça se passe ! 🙂

 

 

 

 

 

 

 

 

•••

Rendez-vous très vite sur le blog pour découvrir le portrait d’une nouvelle cool girl !  😉

Et pour découvrir tous les portraits de cool girls, c’est ici !


Hello, je m’appelle Andrea !
Curieuse et inventive, j’aime les initiatives qui ont un impact positif !

Mode afro : quand la mode africaine casse les codes !

Lire plus

Parlons mode afro.

Très souvent, dès qu’on entend mode afro, on pense “wax” ! Même si on ne le répètera jamais assez : il n’y a pas que le wax en Afrique…  

Oui, la mode et la création africaines sont beaucoup plus variées que ce que beaucoup imaginent !  En fait, la seule notion de “mode afro” pose à fait débat : car au fond, elle peut-être plutôt réductrice si on ne la manie pas avec précaution. Allez, je vous propose d’étudier la question de plus près 🙂

Y a-t-il vraiment UNE mode afro ?

Il y a exactement 54 pays en Afrique et tous ont des coutumes, des tendances, des modes de vie différents. On comprend donc qu’utiliser l’expression générique de “mode afro”, c’est déjà regrouper plusieurs influences et styles très variés dans une seule catégorie.

Bien sûr, de par l’histoire des peuples africains et la migration intracontinentale, certaines inspirations traditionnelles, depuis des techniques de fabrication à des arts décoratifs en passant par des codes vestimentaires, peuvent être communes à certains pays africains.

Pour autant, le style africain ne se résume pas seulement à des tissus ultra colorés ou à motifs “tribaux” ! Et heureusement que la richesse de tout un continent s’exprime à travers une mode africaine aussi belle que variée !

L’élégance et la modernité des collections imaginées par nombre de designers africains prouvent qu’il y énormément de créativité et de diversité dans la mode afro. On y retrouve des influences et même parfois, des codes ethniques, des tissus traditionnels mais beaucoup de créateurs afros proposent de nouvelles coupes et des mélanges de matières qui réinventent totalement le style africain.

Bien plus large que ce qu’on peut imaginer la mode afro a même trouvé sa place sur la scène internationale en habillant des stars comme Solange ou Beyoncé !

Quand la mode afro fait la belle sur la scène internationale !

C’est dans les années 90 que la mode afro a connu un premier retentissement international. Grâce notamment à la première édition du Festival International de la Mode Africaine (FIMA) en 1998 au Niger. C’est le créateur nigérien Alphadi qui eut l’idée d’un évènement dédié à la mode africaine.

Son but était de faire du FIMA un festival culturel international pour mettre en valeur les designers de mode afro dans toute leur diversité, leur richesse et toutes leurs influences. De célèbres designers du monde entier ont été invités comme les créateurs français Jean-Paul Gaultier et Yves-Saint Laurent.

L’objectif du FIMA était l’ambitieuse volonté de montrer au monde tout l’attrait de la mode africaine, bien au-delà des “clichés” qu’on lui colle volontiers…et on pense qu’ Alphadi avait déjà tout compris !

Grâce à des initiatives comme la création du FIMA ou encore plus récemment de la Fashion Week Africaine, la mode afro est de plus en plus présente et remarquée sur la scène internationale. Tout en faisant découvrir une africanité traditionnelle, elle expose aussi le haut potentiel des créateurs afros et la diversité des styles qu’ils proposent ! Par exemple, on aime beaucoup l’univers stylisé de Laetitia, créatrice de la marque Uchawi.

La Black Fashion Week, retour sur une mode africaine en quête d’affirmation

“La mode de notre continent ne se limite pas au pagne et au boubou”, s’exclame Adama Amanda Ndiaye (plus connue sous le nom d’Adama Paris).

Et, vous l’avez sûrement déjà compris, je suis complètement d’accord !

Pour prouver ses dires, la styliste et créatrice sénégalaise Adama Paris crée en 2010 la Black Fashion Week, qui met en valeur les talents de la mode africaine avec des défilés organisés dans les plus grandes villes du monde ! De Paris à Montréal en passant par Prague et Bahia… Aucune ville n’échappe à cette frénésie stylée tout droit débarquée du continent.

Bien sûr, il n’est pas question de dire que les pagnes, boubous et autres merveilles traditionnelles ne font pas partie du patrimoine stylistique africain, mais plutôt d’affirmer qu’on ne peut réduire la mode afro à eux seuls.

Ces designers afros qui habillent le monde !

Qu’ils soient nés sur le continent africain ou d’origine africaine, beaucoup de jeunes et talentueux designers contribuent à moderniser et exporter l’Afrique en plein coeur de la mode internationale !

Voici par exemple à Tina Lobondi, créatrice Congolaise basée à Londres, qui définit sa marque comme une mode de luxe combinant héritage africain et mode française. C’est frais, raffiné et élégant…bref, j’adore ! et vous ?

Je pense aussi à la designer Sud-Africaine Bongiwe Walaza qui mixe des inspirations traditionnelles africaines avec un style ultra moderne et pile dans l’air du tempsVoyez-vous même !

Et pour vous convaincre encore de la diversité en matière de mode africaine, citons la styliste nigériane Amaka Osakwe, designer de la marque Maki Oh, où se mêle modernité et influences traditionnelles.

Chacun de ces designers a un style afro unique, bien à lui, et se démarque par son univers de création.

Le plus important est donc de retenir cette pluralité et de bien l’appréhender lorsqu’on parle de “mode afro”. J’espère qu’avec ce petit article sur la mode africaine, je vous aurai convaincu de toute la richesse créative de la mode afro !

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous des créateurs de mode afro que vous aimez ? Citez-les nous en commentaires pour nous les faire découvrir !


Hello, je m’appelle Andrea !
Crieuse et inventive, j’aime les initiatives qui ont un impact positif !