pourquoi je me suis lancée dans la mode éthique

Lire plus

– « et toi, tu fais quoi dans la vie ?« … voilà, ça démarre souvent comme ça une rencontre sympa 🙂
– « moi ? je me suis lancée dans la mode éthique. je fabrique des sacs en Éthiopie où je fais travailler un petit atelier. »
– « wow ! super !« … puis une avalanche de pourquoi : pourquoi la mode ? pourquoi l’Afrique ? pourquoi des sacs ?…

alors laissez-moi vous expliquer pourquoi je me suis lancée dans la mode éthique :

parce que dans « mode éthique », il y a éthique.

ben, oui on ne crée pas une marque éthique par hasard… on le fait par convictions. moi, ma conviction profonde est qu’on peut tous changer le monde. Ou du moins qu’on peut tous essayer comme l’a si justement bien expliqué Maxime.

avoir des valeurs c’est bien. les défendre au quotidien, même par de petites actions c’est mieux, non ? 🙂
consommer responsable en fait partie par exemple. aujourd’hui, on a la chance de pouvoir décider de manger bio, d’acheter équitable, de voyager écolo ou encore de s’habiller éthique !

personnellement, je crois avoir toujours eu envie de créer quelque chose. mais surtout quelque chose qui a du sens. c’est pour ça que j’ai décidé de fabriquer des sacs en Afrique pour valoriser des ressources locales et créer des emplois sur place.

alors oui, je fais de la mode éthique. mais ce qui est chouette c’est qu’aujourd’hui, la mode éthique compte de nombreuses initiatives différentes mais toutes pleines de sens : vêtements écologiques, mode équitable, made in France, upcycling… autant de concepts qui prouvent que nos valeurs peuvent trouver leur place dans notre dressing. et ça, c’est plutôt cool !

parce que dans « mode éthique », il y a mode.

ce qui est plutôt drôle, c’est qu’au départ, rien mais absolument RIEN ne me prédestinait à travailler dans la mode. pour dire la vérité, je n’ai rien d’une fashionista. pourtant quand j’ai réfléchi à un projet durable orienté vers l’Afrique, la mode s’est imposée comme une évidence.

pourquoi ?
parce que je voulais bousculer les idées reçues ! je voulais produire du « beau » là-bas. je voulais proposer autre chose que du coton, du café ou du cacao. bref, je voulais convaincre avec un joli produit… et un sac en cuir fabriqué de manière artisanale m’a semblé être une excellente idée 🙂

j’ai donc créé une collection de sacs éthiques pour femmes avec la conviction qu’un accessoire de mode pouvait être beau et militant !

oui, l’ère des ponchos équitables tous barriolés est définitivement révolue et c’est tant mieux, vous ne trouvez pas ? 😉


hello, je m’appelle Natty !
entrepreneure idéaliste, je fabrique des sacs en Afrique pour changer le monde !

5 marques équitables pour vous habiller de la tête aux pieds

Lire plus

s’habiller de manière plus responsable, c’est possible en se tournant vers des marques équitables. aujourd’hui, la mode éthique compte de nombreuses et jolies initiatives pour nos dressings et c’est tant mieux !

on ne va pas se mentir : acheter chez une marque équitable, bio ou made in France coûte souvent plus cher. c’est vrai.

mais ces marques vous offrent le meilleur d’elles-mêmes : elles vous offrent leur vision idéale d’un monde plus juste, plus transparent, plus beau.  et elles travaillent vraiment dur pour cela, croyez-moi je sais de quoi je parle 🙂

ici, je partage avec vous une sélection de marques équitables, éthiques et engagées, chacune à sa façon, pour produire de manière durable. j’espère que vous aimerez !

1. Ypsylone : le féminisme made in France

c’est à l’occasion d’une table ronde sur le féminisme que j’ai rencontré Marie. Elle y présentait justement son projet de mode féministe. Le vêtement, elle le conçoit comme le messager de valeurs fortes qui va interpeller et ouvrir au débat. Chez Ypsylone, les t-shirts, sweats et même les petites culottes affichent fièrement un girl-power à la française !

pour en savoir + : le manifeste Ypsylone

2. the Wax Project : pretty things that make impact

j’ai découvert cette marque pop et colorée en participant à un évènement autour de la mode éthique. je ne sais pas comment j’ai résisté à leurs splendides jupes midi en wax… Fatou et Maï sont deux soeurs pétillantes qui font, comme moi, le pari d’une production made in Africa ! toutes leurs pièces sont fabriquées avec amour au Sénégal.

pour les suivre, c’est ici !

3. le collectif Shelter : les lunettes éco-conçues

le collectif Shelter est une marque cool de lunettes en bois éco-conçues à Annecy. c’est lors d’un évènement créateurs que j’ai rencontré ces joyeux loustics… et que j’ai craqué pour ma paire de lunettes de soleil adorée, qui m’accompagne jusqu’en Éthiopie !
chaque paire de lunettes est fabriquée de manière artisanale à partir de bois de frêne, poirier ou noyer récupérés en Haute-Savoie.

pour en savoir + : découvrir leur histoire

4. Twins for Peace : les baskets cool & good

en participant à une chasse aux trésors spéciale créateurs dans Paris, la boutique de Twins for Peace fut ma chouette planque. je connaissais déjà leur concept mais c’était très sympa de découvrir « en vrai » leurs fameuses baskets perlées à la main. leur idée est de rendre chaque acte d’achat militant puisqu’il finance directement un projet local pour chausser ou scolariser des enfants.

pour découvrir le « shoe-project » : le projet Twins for Peace

5. Ombre Claire : les bijoux nomades

ma première rencontre avec les bijoux d’Ombre Claire remonte à quelques années. j’avais alors en tête de développer Inaden au Niger. c’est dans un petit atelier à Niamey, que j’ai rencontré des artisans bijoutiers touaregs aux doigts de fée. ils m’expliquèrent alors qu’ils travaillaient pour une créatrice française. c’est bien plus tard que j’ai rencontré Aude et que j’ai fait le rapprochement… ses bijoux délicats sont empreints de poésie et portent l’identité nomade de ceux qui les fabriquent.

pour voyager en douceur : l’univers de Ombre Claire

voilà, pour cette petite sélection de 5 marques équitables à adopter pour un look cool et responsable. j’espère que vous aurez plaisir à découvrir leur univers et l’engagement que je partage avec eux pour faire un monde plus beau à travers Inaden.


hello, je m’appelle Natty !
entrepreneure idéaliste, je fabrique des sacs en Afrique pour changer le monde !

la photographie africaine, tout un art

Lire plus

ces derniers mois, de très belles expositions ont mis en lumière la photographie africaine.

les photographes africains Seydou Keïta au Grand Palais, Malick Sidibé & Omar Diop à la Galerie du Jour ou encore Kiripi Katembo lors de la splendide exposition Congo Kitogo à laquelle j’ai eu la chance d’assister à la Fondation Cartier l’année dernière.

de toutes les formes d’art, j’aime particulièrement la photo.
pour moi, la photographie a véritablement quelque chose de magique. l’intimité qu’elle projette et la charge émotionnelle qu’elle transmet font qu’il m’est très facile de tomber en amour contemplation devant des clichés aussi beaux qu’imparfaits.

pourtant, je dois vous avouer que c’est totalement par hasard, que j’ai découvert Moadiga, une galerie d’art dédiée à la photographie africaine.

la photographie africaine à l’honneur

« traversez et changez, voyez et percevez plus,
loin derrière les murs de ce monde, là où nous sommes nés.”
voilà, toute la philosophie de Moadiga, galerie d’art africaine en ligne fondée, il y a 2 ans, par Sébastien.

Sébastien est un passionné de photographie.
un passionné qui a eu la chance de rencontrer Kiripi Katembo, auteur de la série « un regard » et qui a tragiquement disparu peu après l’ouverture de l’exposition Congo Kitoko.

leur rencontre fut pour Sébastien une révélation. si la photographie africaine connaît ces derniers temps une très forte médiatisation, elle reste malgré tout bien méconnue dans son histoire passée comme dans ses talents actuels.

bien inspiré, Sébastien se lance alors dans un projet unique en son genre : il ouvre la première galerie en ligne spécialisée dans la vente de photographie africaine.

quand l’art devient accessible

j’ai rencontré Sébastien lors du vernissage de la série de photographies #Opposition réalisée par l’artiste Yannis DAVY.

c’est avec un enthousiasme sincère qu’il m’a expliqué la démarche de son projet.
Moadiga est le fruit d’un rigoureux travail d’art curator (curation) qui vise à sélectionner les oeuvres de jeunes photographes africains à fort potentiel.

c’est le travail titanesque et minutieux réalisé par Sébastien.
sa mission consiste à identifier les plus beaux clichés – parmi des centaines de milliers.
ceux qui donneront à leurs auteurs le statut d’artistes accomplis et reconnus, ces clichés dont ont parlera demain comme des oeuvres de référence de la photographie africaine moderne.

une fois sélectionnées, les photographies font l’objet d’un tirage limité et numéroté. c’est ensuite avec le plus grand soin que chaque oeuvre est mise en beauté par un encadrement sur-mesure pour en faire ressortir tout le caractère.

Sébastien est un passionné, vous disais-je. cela se voit, cela s’entend et ça fait du bien !
avec Moadiga, c’est aussi un idéal qu’il défend : celui de rendre la photographie africaine accessible au plus grand nombre pour participer à son rayonnement sur le continent aussi bien qu’à l’international.

avec des oeuvres accessible à partir de 300€ (et parfois moins !) , on peut dire que le pari est plutôt réussi ! de mon côté, j’ai eu quelques coups de coeur en parcourant la galerie d’art en ligne. je rêve maintenant à m’offrir de l’art, c’est vous dire…

mais le petit plus de Moadiga, c’est sa newsletter.
à travers sa lecture personnelle des oeuvres mais aussi des anecdotes sur les artistes connus ou à connaître, Sébastien se propose de parfaire notre culture sur la photographie africaine pour voir l’Afrique autrement et changer de regard.

et ça, c’est franchement cool, vous ne trouvez pas ?

©Ussi’n Yala – Pink Albino


hello, je m’appelle Natty !
entrepreneure idéaliste, je fabrique des sacs en Afrique pour changer le monde !