les news de la semaine 11.10.17

Lire plus

au programme, cette semaine : le tout premier édito d’Anne-Solène, notre première vente privée de la saison et notre cri de guerre « osez le rouge ! ».

1. l’édito de nos portraits de ‘Cool Girls’

je vous avais promis une surprise sur le blog !
la voici : une série de portraits de filles inspirantes démarre ce vendredi 🙂

j’ai confié à Anne-Solène, ma super héroïne stagiaire, la grande mission de vous présenter cette série et surtout de vous donner envie de la lire pour découvrir toutes ces chouettes filles.

pour un tout premier édito, je trouve qu’elle ne s’est pas trop mal débrouillée, vraiment ! bon, ok on sent qu’elle s’enflamme parfois mais ça fait du bien un peu d’enthousiasme 😉

en tout cas, j’espère qu’il vous fera patienter avec plaisir jusqu’à vendredi… où vous pourrez découvrir la première cool girl qui ouvre le bal de cette série.

par la suite, vous pourrez retrouver tous les portraits dans la rubrique Cool Girls.

2. vente privée parisienne 13 & 14 octobre

si vous nous suivez sur les réseaux sociaux ou que vous êtes abonnés à notre newsletter pas comme les autres, vous avez dû entendre parler de notre toute première vente privée parisienne de la saison 🙂

c’est toujours un grand plaisir de vous rencontrer et de pouvoir vous raconter notre histoire Made in Africa en « vrai » !
alors je vous donne RDV ces vendredi & samedi 13/14 octobre au 70 rue Notre Dame de Nazareth à Paris 🙂

pour cette vente privée, qui se déroule sur invitation exclusivement, je m’associe à la très jolie marque de bijoux l’Atelier de Solène. ses collections proposent de beaux intemporels, j’aime beaucoup !

d’ailleurs, nous nous sommes également associées pour faire gagner à une heureuse élue une pochette ET une bague via un concours FB.
si vous avez envie de tentez votre chance, c’est le moment !

3. ‘osez le rouge !’

aaah le rouge… cette couleur aussi belle qu’intimidante… trop voyant, trop sexy, trop… « too much » quoi..!

bref, vous vous demandez comment porter un sac rouge ?… sur le blog, on vous dit comment l’apprivoiser et, pourquoi pas, booster votre confiance en vous rien qu’en osant porter du rouge 😉

promis : maintenant, vous oserez !

•••

Voili, voilou… rendez-vous Mercredi prochain ✌🏽
en attendant retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :

      


hello, je m’appelle Natty !
entrepreneure idéaliste, je fabrique des sacs en Afrique pour changer le monde !

être féministe aujourd’hui

Lire plus

aujourd’hui c’est la Journée Internationale des droits des Femmes.
moment idéal donc pour essayer de répondre à cette question : c’est quoi être féministe ?

en ce moment-même partout (oui, partout) dans le monde, des associations et des groupes célèbrent les victoires remportées en matière d’égalité mais continuent aussi, de manifester pour rappeler que le chemin reste long.

aujourd’hui, les #GirlPower vont fuser de toutes parts. et parfois même ce sont des hommes (oui, des hommes) qui vont les clamer et c’est tant mieux !

la situation des femmes dans le monde est inquiétante : inégale d’un pays à l’autre, assourdissante de silence là-bas, twittée en 140 mots ici, mesurée en pourcentage ailleurs… cette journée du 8 Mars nous rappelle à nous, les femmes, que nos acquis sont fragiles et que la lutte est toujours d’actualité.

bon, dès que vous commencez à parler #WomenEmpowerment, vlam on vous colle l’étiquette « féministe ». du coup, je me suis dit que ça valait la peine de développer un peu.

être féministe c’est quoi ?

voilà la définition trouvée sur internet (merci Wiki !) :
le féminisme est un mouvement social qui a pour objet l’émancipation de la femme, l’extension de ses droits en vue d’égaliser son statut avec celui de l’homme, en particulier dans le domaine juridique, politique, économique; doctrine, idéologie correspondante.

je comprends donc que tout homme ou toute femme qui agit pour améliorer la condition des femmes est féministe. voilà qui est dit : le féminisme n’est pas réservée aux femmes et les hommes peuvent être de fervents féministes !

en parlant des hommes, j’ai aussi trouvé très inspirante cette petite citation : le féminisme, c’est de ne pas compter sur le prince charmant (RenardJournal,1904).

personnellement, je ne crois pas plus au prince charmant (et heureusement !) donc j’en ai déduit que j’étais bien féministe même si je n’ai pas encore de t-shirt « The future is female » dans mon placard !

comment être féministe en 2017 ?

voilà peut-être finalement la vraie question.

s’informer, se révolter, partager, manifester, débattre, soutenir… il y a de nombreuses façons d’agir en faveur des femmes.

saviez-vous par exemple que nous sommes en France, la majorité avec 52% de femmes ? et saviez-vous que nous, les femmes, nous maîtrisons 85% des dépenses réalisées ? imaginez donc l’impact sur l’économie d’une action qui nous mobiliseraient toutes !

j’ai trouvé justement très intéressante la manière dont le Collectif 52 interpelle la conscience féminine lors de sa dernière campagne d’affichage massif visant à liquider les inégalités en plein démarrage des soldes.
si l’approche est décalée, le ton incisif témoigne de la réalité des inégalités qui règnent encore par chez nous.

de mon côté, j’ai la chance de travailler directement avec des femmes incroyables dans notre atelier à Addis-Abeba, en Éthiopie, d’évoluer à leurs côtés et de constater l’impact positif d’une production responsable et militante.

depuis le début de l’aventure INADEN, nous avons créé une vingtaine d’emplois, principalement pour des femmes puisque la fabrication des sacs en cuir demande essentiellement un travail d’assemblage et de couture.

alors oui, c’est une petite goutte d’eau dans l’océan mais je suis plutôt fière de contribuer, à mon échelle, à l’émancipation des femmes. et je continuerai aussi longtemps que possible à fabriquer des sacs en Afrique pour des femmes, qui comme moi pensent comme moi, qu’on peut tous essayer de changer le monde.

et pour vous, être féministe c’est quoi ?


hello, je m’appelle Natty !
entrepreneure idéaliste, je fabrique des sacs en Afrique pour changer le monde !

quand Inna rappe en Bambara

Lire plus

Un derniers opus : Motel Bamako.

Tombouctou. Inna en noir et blanc dans les studios de Malick Sidibé.

Loin de la légèreté de ses tous premiers tubes colorés, l’artiste rappe et impressionne.

A grands renforts d’électro et de riffs de guitare, Inna dénonce en bambara la violence, la guerre, l’oppression. Inna pose et provoque.

Inna Modja s’affirme.

Plus qu’un album, Motel Bamako s’inscrit définitivement comme un retour aux sources.

Une redécouverte de soi, peut-être, pour une artiste aux multiples nuances et influences de la pop, à la flûte peul en passant par la soul.

Motel Bamako, une destination authentique, métissée et chaleureuse à découvrir !

Et pour voyager en toute liberté, une simple prière à écouter : « Sembé ».

Dates de ses prochains concerts.

©Inna Modja