Siham – Portrait d’une cool girl

Lire plus

notre cool girl de cette semaine, c’est Siham 🙂

grâce à cette jeune et créative entrepreneuse, une nouvelle génération a vu le jour, la Génération XX ! ce sont des femmes motivées, passionnées, qui ont toutes un projet, et un point commun : elles ont osé. sur cette plateforme de podcast, Siham leur donne la voix et vous fait découvrir des personnalités et des parcours uniques et variés. décidément, Génération XX est la dose d’énergie dont a besoin tous les matins pour se rappeler… que oui, on peut toutes y arriver !

aujourd’hui, Siham se prête à notre jeu du portrait en répondant à nos 8 questions ! allez, c’est parti 🙂

#1 pour toi, être cool c’est ?

pour moi être cool c’est être flexible, arrangeant.e au sens de vouloir trouver des solutions plutôt qu’être borné.e, bref c’est être quelqu’un avec qui on a envie de passer un bon moment ou collaborer sans prise de tête. 🙂

#2 peux-tu nous présenter 2 cool girls qui t’inspirent ?

ma meilleure amie évidemment, pas besoin de prévoir mille ans à l’avance pour se voir, c’est toujours à l’improviste : c’est la flexibilité dont je parlais juste avant 😉

une autre cool girl, hmm … je dirais ma dernière invitée dans Génération XX, Marine Tanguy : elle a un emploi du temps très chargé et pourtant elle se rend facilement disponible pour rendre service. lorsqu’on a enregistré le podcast chez elle à Londres, elle m’avait préparé un parfait breakfast avant de filer à bicyclette à son prochain rendez-vous : carrément cool girl non ?

#3 ta façon à toi de rendre le monde plus beau ?

 lorsque je reçois des messages, mails d’auditrices et auditeurs de Génération XX me disant que le podcast leur apporte beaucoup, les inspire, les aide dans leur vie professionnelle ou personnelle et surtout leur apporte une dose de bonnes ondes et d’énergie, je me dis que c’est une bonne contribution à rendre le monde plus beau 😉

#4 un souvenir lié à l’Afrique à partager ?

avant Génération XX, je travaillais pour l’équivalent d’Amazon en Afrique, j’étais basée à Paris mais je voyageais régulièrement à Lagos, au Nigéria. j’ai plein de souvenirs dont celui d’une journée passée à livrer des colis dans Lagos aux côtés d’un chauffeur qui avait prié Dieu qu’il ne nous arrive rien avant de prendre la route, pas très rassurant !!! finalement, ça s’est très bien passé 🙂

#5 ton dressing en 3 mots ?

simple, basique (vous avez la référence ?), éthique autant que possible (même si c’est très compliqué de définir « éthique ») et pas mal d’imprimés / couleurs vives (bon ça fait plus que 3 mots mais vous avez compris l’idée ;))

#6 dans ton sac, il y a ?

beaucoup trop de choses ! mon agenda papier, 3 ou 4 stylos, toujours un carnet pour prendre des notes, mon ordi, mon téléphone, un chargeur, des tickets de caisse, une écharpe ou une veste de secours car je suis hyper frileuse et … des objets non identifiés qui trainent là depuis longtemps (coucou le vieux billet de concert de 2016).

#7 ta wishlist INADEN ?

j’aime beaucoup le sac seau Woodé Mini Lisse, simple, basique, intemporel, élégant et on peut y mettre pas mal de choses j’ai l’impression (bon peut-être pas l’ordi).

et comme accessoire, l’écharpe Dima multicolore en blanc citron, je vous l’ai dit je suis une frileuse donc c’est l’accessoire parfait à avoir dans son sac.

je porterais sûrement les deux avec une chemise un peu oversize bleue, un jean court sur les chevilles et mes Veja 🙂

#8 ton mantra préféré ?

« Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi un invincible été« , extrait de « Noces » de Camus 🙂

 

notre cool girl et plein d’autres cool girls sont à découvrir sur Génération XX !

 

 

•••

rendez-vous vendredi prochain sur le blog pour découvrir le portrait d’une autre chouette fille 😉 alors suivez-nous !

et pour découvrir tous les portraits de cool girls, c’est ici !


hello, je m’appelle Lou !
l’esprit start-up me passionne et encore plus quand il y a de vraies valeurs !

Aurélia – Portrait d’une cool girl

Lire plus

aujourd’hui, notre cool girl est Aurélia !

cette fan de mode « on a fast-fashion diet », sportive et passionnée de voyages a tout d’une cool girl accomplie ! elle vous partage ses inspirations et tous ses conseils dans son blog, Les carnets d’Aurélia.

aujourd’hui, la douce Aurélia se livre à nous en répondant à nos 8 questions favorites.  je vous laisse la découvrir 🙂

#1 pour toi, être cool c’est ?

pour moi être cool c’est avoir trouvé ce petit îlot intérieur de paix et de sérénité. c’est être bienveillant avec soi-même, s’aimer en dépit de diktats imposés par la société, s’affirmer face aux autres, tout en sachant faire preuve de respect, d’empathie et de politesse.

être cool c’est avoir cette force intérieure qui nous permet d’évoluer peu importe l’environnement, c’est garder ses valeurs humaines et sa ligne de conduite en dépit des adversités.

c’est être une force tranquille; comme l’arbre pendant la tempête; il vit l’instant présent, subit les éléments mais reste enraciné dans le sol.

ah, et puis on ne peut pas être cool si on maltraite Mère Nature.

#2 peux-tu nous présenter 2 cool girls qui t’inspirent ?

Sarah Shabacon; c’est une canadienne que j’adore et qui possède un e-shop de vêtements et d’objets vintage. elle est inspirante en tant que femme d’affaires, maman et modeuse. elle est aussi lumineuse qu’une belle journée ensoleillée des années 70.

Jen Sincero; c’est une auteur et coach en développement personnel américaine. un de ses livres, You are a badass, est un peu mon livre de chevet. terriblement motivant. elle trouve toujours les mots justes pour booster et décupler sa propre confiance en soi.

#3 ta façon à toi de rendre le monde plus beau ?

en faisant des choix de consommation éclairés, dans le but de faire du bien à Mère Nature.

acheter des vêtements? oui, mais je préfère alors me tourner vers du seconde-main, du vintage ou des marques vraiment éthiques.

en bannissant les pailles à usage unique pour investir dans une paille en métal de la marque Final Straw, en participant également à des opérations de ramassages de déchets, ou encore, en soutenant des associations dont la mission vise à rendre notre monde un petit peu meilleur. je suis une fervente supportrice de Sea Shepherd à qui je fais des dons mensuels depuis des années.

et tout ça, je n’hésite pas à en parler sur mon blog, Les Carnets d’Aurélia, afin de sensibiliser d’autres personnes à mon tour.

#4 un souvenir lié à l’Afrique à partager ?

plus que tout, ce sont les voyages qui me marquent et me changent. donc je dirais à coup sûr, mon voyage au Cap-Vert, et plus précisément mon séjour à Santo Antao. c’est une île terriblement attachante et authentique.

le village de Sinagoga a été mon coup de coeur absolu. le décor brut, la lumière si spéciale, la force avec laquelle l’océan balaie le littoral, la grandeur du coeur des gens, auront été autant de choses qui m’auront touchée.

l’Afrique reste pour moi un continent grand par sa taille mais aussi par sa force culturelle et sa richesse géographique.

#5 ton dressing en 3 mots ?

vintage, street et bohème. si je garde quelques reliques de mon passé « fast-fashion », mon dressing se compose de plus en plus de pièces vintage et seconde-main. cohabitent des pièces street et urbaines témoignant de mon amour pour les années 90, avec d’autres, plus bohèmes, témoignant de celui pour les années 70.

#6 dans ton sac, il y a ?

  • mes clefs
  • mon portefeuille
  • des mouchoirs
  • une petite trousse pour les retouches maquillage
  • un livre
  • un petit thermos vide. si j’ai envie d’un cappuccino on-the-go je demande au serveur de me le remplir plutôt que d’utiliser des contenants jetables.

#7 ta wishlist INADEN ?

le sac seau Woodé Mini Lisse, il est juste magnifique et la pochette Jordie poulain. là, c’est clairement mon côté bohème qui parle!

#8 Ton mantra préféré ?

« les chiens aboient, la caravane passe. »

plongez dans l’univers d’Aurélia sur son blog Les Carnets d’Aurélia  🙂

•••

rendez-vous vendredi prochain sur le blog pour découvrir le portrait d’une autre chouette fille 😉 alors suivez-nous !

et pour découvrir tous les portraits de cool girls, c’est ici !


hello, je m’appelle Lou !
l’esprit start-up me passionne et encore plus quand il y a de vraies valeurs !

Olivia et Nathalie – Portrait de cool girls

Lire plus

cette semaine, on vous présente Olivia et Nathalie dans un nouveau portrait croisé !

les deux femmes, bien déterminées à faire bouger – ou bien devrais-je dire, ralentir ?-  les choses, sont les créatrices du Festival Happy Folk, le premier festival de l’art de vivre slowqui vise à recentrer nos modes de vie sur l’humain et la nature, aujourd’hui souvent relégués au second plan.

aujourd’hui, Olivia et Nathalie ont répondu à nos 8 questions. un portrait en duo à découvrir avec plaisir 🙂

#1 pour toi, être cool c’est ?

Nathalie : pour moi une personne cool, c’est d’abord une personne ouverte d’esprit, curieuse et détachée des conventions. quelqu’un qui aime les joies simples de la vie ! ce n’est pas un manque d’exigence, tout au contraire : c’est être conscient de ce que l’on a, de nos chances, porter un regard positif sur les choses et les gens qui nous entourent.

Olivia : une façon de voir le monde de manière positive et ouverte sur les autres, voir le verre à moitié plein plutôt que vide, une certaine décontraction (souplesse ?) par rapport aux événements du quotidien. c’est aussi savoir choisir ses combats et lâcher sur ce qui n’est pas essentiel. avec le temps, j’apprends à devenir plus cool, moins freak contrôle et émotive sur les choses qui n’en valent pas la peine. y’a encore du boulot mais j’y travaille 🙂

#2 peux-tu nous présenter 2 cool girls qui t’inspirent ?

Nathalie : il y a plein de femmes inspirantes pour moi, Françoise Sagan, Simone Veil, Georges Sand, Virginia Woolf, mais si je ne devais en citer que 2, ce serait Madonna et ma mère 🙂

Madonna parce qu’elle a été une figure importante de mon adolescence. elle est affirmée, irrévérencieuse, volontiers provocatrice, elle transgresse les codes et comme le phénix, quand on croit qu’elle est dépassée, elle revient encore, toujours au top, toujours canon ! pour moi elle est l’expression libre de la féminité. et puis évidemment ma mère. parce qu’elle nous a éduqué dans un climat d’amour et de bienveillance absolus, nous a toujours poussé et soutenu dans nos choix. elle a ce côté féministe non revendiqué, très doux, mais pourtant très présent, auquel je pense toujours. et puis elle a toujours gardé son âme d’enfant, l’enfance et l’adolescence étaient une fête, aujourd’hui encore elle est fraîche, curieuse et drôle.

Olivia : Nathalie parce qu’elle est vraiment cool justement ! elle est vraiment très happy et très folk ! forcément, il y a aussi ma mère ! par sa gaité, son amour inconditionnel et son soutien infaillible quels que soient nos choix, même quand elle ne les comprenait pas, nous ont construit. sinon, les femmes qui m’inspirent sont souvent des artistes ou designer textiles (je dois être une artiste contrariée) comme Vanessa Barragao, qui est une artiste portugaise, qui réalise des tapisseries aquatiques et lunaires sublimes et poétiques et qui n’utilise que des fibres et laines recyclée. son travail est également une manière de sensibiliser à la préservation des fonds marins et de la barrière de corail. c’est sublime !

#3 ta façon à toi de rendre le monde plus beau ?

Natalie : spontanément, l’une des choses qui m’aide à rendre le monde plus beau, c’est de sourire ! c’est fou le pouvoir sur soi, et sur les autres, de ce petit rien, gratuit, spontané et à priori anodin :)
 sinon, pour les choses sérieuses il y a Happy Folk ! je ne pense pas que cela rende le monde plus beau, ce serait un peu orgueilleux de le penser, mais en tout cas, j’ai le sentiment de faire quelque chose d’utile, d’ouvrir des portes et de semer quelques graines.


Olivia : ma façon a moi de le rendre plus beau, c’est de planter des graines.
des graines de joie et de magie dans les yeux de mon fils, faire en sorte qu’il s’émerveille des choses simples et belles de la vie et de la nature. celles semées à travers le projet Happy Folk. on essaie de rendre le monde plus slow quand tout est en accélération permanente. repenser la notion de temps, revenir à l’essentiel, montrer qu’il est possible de replacer la nature et l’homme au cœur de nos modes de vies, sans pour autant qu’il s’agisse d’un retour en arrière ou d’une lubie Baba cool. aider et faciliter l’accès à des modes de vie, de consommation et de travail plus éthiques et green, durable, porteurs de sens et épanouissants.

#4 un souvenir lié à l’Afrique à partager ? 

Nathalie :  je ne suis jamais allée en Afrique mais je peux partager deux souvenirs très forts liés à l’Afrique : le premier c’est le film « Out of Africa », que j’ai vu adolescente. ok, j’étais amoureuse de Robert Redford 🙂 mais les couleurs et les paysages magnifiques du film m’avaient marquée, je voulais absolument aller au Kenya, ce que je n’ai jamais pu faire. le second, c’est la libération de Nelson Mandela, qui m’a fortement émue. des images bouleversantes et un symbole porteur d’espoir pour l’Afrique du Sud.

Olivia :  je ne connais que l’Afrique du Nord et notamment le Maroc, où je suis allée plusieurs fois. un vrai coup de cœur à tous les niveaux, et particulièrement le talent de ses artisans et de ses savoirs faire… la gentillesse et la simplicité des habitants rencontrés dans les villages, la diversité et la beauté des paysages… depuis la petite ville d’Essaouira en passant par l’intérieur des terres au nord de Saidia.

#5 ton dressing en 3 mots ?

 Nathalie : hétéroclite, casual et féminin : j’aime les chaussures, les sacs, les robes et les imprimés léopards 🙂

Olivia : il suit mon évolution personnelle et je pense d’ailleurs que dressing et mental sont très liés. je dirais minimaliste, loose, mi-boyish mi-bohème. Entre 15 à 30 ans, j’ai fait une consommation intensive et très régulière de fringues, aujourd’hui je suis limite en mode décroissante. je pense que le dressing dit beaucoup de nous. parce que je me suis aussi délesté psychologiquement de beaucoup de choses qui se sont traduites par une période de « jachère identitaire », le dressing a suivi pour ne garder que l’essentiel.

#6 dans ton sac, il y a ?

Nathalie : en dehors du portefeuille : mon passeport, un rouge à lèvre et un baume à lèvre, un miroir de poche, un paquet de kleenex.

Olivia : beaucoup de bazar allant de l’indispensable (mon porte-monnaie offert par ma grand-mère et mon téléphone) au petit objets grigri qui ont une valeur sentimentale (dessin du matin de mon fils, marron porte bonheur,…) et trousse de survie en milieu hostile (Doliprane, fleur de back, pansements, rouge à lèvre)

#7 ta wishlist INADEN ?

Nathalie : le sac seau Woodé à franges en banana bread, parce que j’adore les franges 🙂 et qu’il irait avec presque toutes mes tenues !

Olivia : la besace Aky parce qu’il irait absolument avec tout ce que je porte, et que je suis obsédée par les sacs camels depuis toujours et qu’il a la taille parfaite.

#8 ton mantra préféré ?

Nathalie : ce n’est pas un mantra, c’est une chanson, « Sunny » de Bobby Hebb, invariablement elle me donne la pêche !

Olivia : je n’en ai pas vraiment, j’avoue. si je devais en choisir une, et parce que c’est une phrase que j’emploi souvent ce serait « il n’y a pas de hasards, suivez votre intuition ».
globalement je trouve qu’on n’écoute pas assez son intuition et nos ressentis qui nous parlent, parce qu’on ne prend pas le temps de l’écouter (jusqu’au jour où on ne peut plus faire autrement) ou parce qu’on est rempli de fausse croyances, de peur, de doute.

alors curieuses ? le festival Happy Folk revient pour sa 2nde édition du 6 au 8 Juillet prochains à La Recylerie avec au programme des ateliers DIY, bien-être,… et un slow market pour découvrir des créateurs de talent, courez-y !
à suivre aussi, la slow party au Jardin Suspendu attendue pour la rentrée, et tout un concept store et lieu de pratique slow.

•••

rendez-vous vendredi prochain sur le blog pour découvrir le portrait d’une autre chouette fille 😉 alors suivez-nous !

et pour découvrir tous les portraits de cool girls, c’est ici !


hello, je m’appelle Lou !
l’esprit start-up me passionne et encore plus quand il y a de vraies valeurs !