changer sa vie par la pensée positive : le bonheur est dans la tête

Lire plus

changer sa vie, on en a tous envie à un moment ou un autre. parce qu’au fond, on veut tous être heureux.

moi, par exemple, j’ai quitté ma vie de salariée pour réaliser mon projet.
est-ce que cela me rend heureuse ? oui bien sûr ! mais comme tout le monde, j’ai parfois le moral dans mes chaussettes. je vois tout ce qui ne marche pas, tout ce qui me paraît titanesque voir impossible… bref, je broie du noir.

et un jour j’ai compris : être heureux c’est comme entreprendre, c’est un challenge de tous les jours où il faut travailler son mental pour rester debout sur le ring.

car oui, le bonheur ça se passe aussi dans la tête. ça s’appelle même la pensée positive 🙂

et voici les 3 choses que j’ai apprises pour changer sa vie par la pensée positive.

1. faire preuve de gratitude pour ce que l’on a déjà

vous avez compris l’idée, je pense :  on arrête de se morfondre sur ce qui ne va pas pour se concentrer sur ce qu’on a et ce qui est important pour nous. notre famille, nos amis, la santé, notre job,…

c’est un bon réflexe à prendre pour bloquer immédiatement les idées noires et s’emplir de pensées positives lorsqu’on traverse un moment difficile.

comme je vous le disais déjà ici pour travailler la confiance en soi, j’aime bien noter mes gratitudes dans mon bullet journal dès que j’en ressens le besoin. les écrire une à une me permet vraiment de mesurer ma chance et de prendre du recul.

2. appréhender demain avec optimisme, toujours

finalement l’optimisme est un peu la suite logique de la gratitude.

en chassant nos idées noires, c’est un peu comme on si chassait de gros nuages gris dans le ciel. tout d’un coup, notre esprit est clair et on comprend que le soleil va bien finir par ré-apparaître !

bien sûr, c’est facile à dire. mais au fond, lorsqu’une situation compliquée apparaît, rien ne sert de s’enfoncer davantage. et puis finalement, des épreuves, vous en avez certainement déjà vécues… et vous êtes toujours là, non ?

alors oui, demain tout ira bien ! et rien que de le penser, moi je me sens déjà mieux 🙂

3. s’inspirer pour faire grandir sa positivité

cultiver sa positivité pour la faire grandir comme un arbre.
l’idée vous fait sourire ? tant mieux, le sourire c’est le début de la joie 😉

plus sérieusement, positiver en permanence n’est pas inné chez tout le monde mais heureusement chacun peut développer sa positivité.

l’inspiration vous la trouverez partout !
personnellement, je m’inspire des personnes que je rencontre, avec qui je travaille, des livres que je lis, de la musique que j’écoute… ou simplement d’une balade dans un parc. bref, je me ressource de toutes les bonnes ondes que je croise.

voilà donc les 3 choses que j’ai apprises pour changer sa vie par la pensée positive.
Finalement, c’est peut-être simplement s’autoriser à être heureux au quotidien. et c’est déjà beaucoup, vous ne trouvez pas ?


hello, je m’appelle Natty !
entrepreneure idéaliste, je fabrique des sacs en Afrique pour changer le monde !

comment trier son dressing facilement : les 4 méthodes infaillibles

Lire plus

comment trier son dressing simplement ?

si vous vous intéressez à la mode éthique, votre dressing chéri, rempli à ras bord, est devenu une cible idéale pour mettre en pratique le concept du dressing capsule où « less is more » autrement dit « acheter moins mais mieux ».

mais trier son dressing n’est pas une mince affaire. je pense même qu’il s’agit d’une étape clé en matière d’épanouissement personnel car il s’agit de lâcher prise sur le passé et de faire littéralement place nette pour accueillir la nouveauté.

pourtant devant des armoires pleines à craquer, on peut vite se sentir découragée et rapidement laisser tomber ses nouvelles résolutions…

no stress : je partage ici 4 méthodes infaillibles pour trier votre dressing facilement !

choisir une méthode pour faire le tri dans son dressing

en me posant la même question que vous, j’ai découvert deux choses : il y a les méthodes rigoureuses et les petites astuces.

je dirais qu’une méthode pour trier ses vêtements c’est un peu comme un big-bang : on sort tout, on trie et… youpi ! enfin entre-temps, il se sera passé quelques heures, des piles de vêtements, beaucoup d’hésitations, des pincements de coeur et quelques découvertes « ah, il était là ce pull que je croyais perdu…?! »… puis enfin le soulagement.

les petites astuces pratiques et quotidiennes pour faire le tri dans ses vêtements sont comme un road-trip : on avance petit à petit, à son rythme et à la fin… on est arrivé ! là, c’est clairement la régularité qui fait la différence. la capacité à tenir son cap pour effectivement faire un tri progressif.

il existe beaucoup de méthodes et d’astuces pour faire le tri dans son dressing mais je vous donne ici mes préférées.

le tri émotionnel ou comment trier son dressing en écoutant nos vêtements

avant de ranger, ben.. il faut trier.
c’est donc Marie Kondo, la reine incontestée du rangement, qui nous donne là sa méthode de tri KonMari.
je ne vais pas vous mentir : je n’ai pas lu son livre (oui, elle a écrit un livre rien que sur le rangement !).
mais son ouvrage a connu un tel succès que nombreux sont les blogs qui en parlent.

ce que j’aime dans sa méthode c’est la place du ressenti et la notion de bien-être. elle replace notre « moi » au centre de la décision de garder (ou pas) un vêtement en écoutant ses vibrations.

« est-ce que je ressens de la joie » en voyant, touchant ou portant le vêtement ?

cette question peut sembler étrange. mais tout de même, si les vêtements reflètent et véhiculent notre personnalité, notre « moi », on comprend bien l’importance d’une réponse positive, n’est-ce pas ?

bon, il est vrai que pour des chaussettes la question peut sembler triviale.. quoiqu’il existe aujourd’hui de très chouettes chaussettes dont la simple vue peut nous mettre en joie 😉

le tri raisonné ou comment trier son dressing en faisant des piles

le tri raisonné est guidé par la logique.
ici, l’émotionnel sera utilisé en dernier recours (pour sauver un vêtement malgré toute raison). j’aime la technique des questions et des piles « réponses ».

pour chaque vêtement, on se pose une série de questions bien précises et en fonction, on le pose dans les pile « oui », « non », « pas sûre ». à la fin, on finit avec une pile « oui – je garde » et autre « non – c’est fini ! ».

bien sûr, cette méthode suppose une bonne dose d’objectivité et donc une grosse prise de recul. je vous conseillerais de suivre cette méthode seulement si vous êtes vraiment prête à couper dans le vif du sujet 🙂

le tri quotidien ou comment trier son dressing (presque) sans s’en rendre compte

la méthode douce pour toutes celles qui n’ont pas le temps ni l’envie de se livrer aux méthodes drastiques 😉

deux astuces plutôt sympas à mettre en place :

1/ le ruban magique
cela suppose que vos vêtements sont suspendus sur un portant. on attache un ruban sur une des deux extrémités du portant.
chaque vêtement porté sera positionné de l’autre côté du ruban. après quelques mois, il est facile de repérer les vêtements boudés : votre tri est fait !

2/ loin des yeux, loin du coeur
rangez dans une petite valise, les vêtements que vous ne portez pas régulièrement. au bout de quelques mois, ressortez-la : délestez-vous des vêtements dont vous ne vous souvenez plus.. pour ceux qui vous ont manqué.. gardez-les 😉

vous l’aurez compris : plusieurs approches pour un alléger votre dressing efficacement.
Pour conclure, je dirais que trier son dressing est quelque chose de tellement personnel qu’il n’y a pas de meilleure méthode. mais plutôt une méthode qui sera plus adaptée à notre état d’esprit et notre fonctionnement propre.
c’est donc à vous de choisir l’approche qui vous correspond le mieux car c’est celle-ci qui vous permettra de bien trier votre dressing facilement !

Et vous, êtes-vous plutôt big-bang ou road-trip pour trier votre dressing ?
Avez-vous déjà utilisé l’une ou l’autre de ces méthodes pour faire le tri dans vos vêtements ?
Je serais curieuse d’avoir votre retour d’expérience 🙂


hello, je m’appelle Natty !
entrepreneure idéaliste, je fabrique des sacs en Afrique pour changer le monde !

travailler la confiance en soi ou comment devenir une « cool girl »

Lire plus

« be cool » ou l’importance de travailler la confiance en soi.

il y a quelques temps, prise d’une belle inspiration, j’ai trouvé une phrase simple qui résume plutôt bien la vision portée par Inaden :

we make cool bags in Africa for cool girls

ce que j’aime dans cette phrase, c’est qu’elle explique ce qu’on fait, où on le fait mais aussi pour qui on le fait.

car je ne fabrique pas des sacs n’importe comment pour n’importe qui. non, non. je fabrique des sacs en Afrique pour des filles bien dans leur baskets et curieuses du monde qui les entoure. pour des filles cools, quoi.

Mais c’est quoi « être cool » ?

grande question.

alors je me suis amusée à faire une petite recherche google en tapant « c’est quoi être cool » dans la barre magique. et là, j’ai découvert des choses étonnantes sur cet anglicisme à 4 lettres.

j’ai découvert qu’il y avait eu une exposition au MAMO sur la question très sérieuse du cool. expo qui retraçait son histoire jusque dans les sociétés africaines Yoruba et Igbo (oui, vraiment!).

j’ai appris que le cool visait à l’origine une attitude rebelle et détachée. qu’ensuite le cool moderne a défendu un style, une certaine idée de la liberté. et, bien sûr, que le marketing s’était emparé du cool avec des icônes de mode au look faussement négligé. hé oui, le cool symbole d’une contre-culture est devenu un cliché mainstream et bankable.

aujourd’hui plus que jamais, quand chacun s’expose (voire se surexpose) sur les réseaux sociaux, la coolitude devient un art de vivre… car au fond, tout le monde a envie d’être cool, pas vrai ?

la confiance en soi, la clé de la coolitude

dans mon esprit, une fille cool c’est avant tout une fille bien dans ses baskets. une fille qui s’assume telle qu’elle est et qui porte sur le monde qui l’entoure un regard bienveillant.

car je suis intimement convaincue que la bienveillance, cette énergie positive, c’est ce qui donne de la chaleur à un contact, à un sourire. la bienveillance est, selon moi, la plus belle façon d’être cool.

et si être cool c’était déjà être fier de soi, aimer qui on est ?

car pour poser ce regard bienveillant sur le monde, il faut déjà en poser un tout aussi bienveillant sur soi-même. et qu’est-ce donc que s’assumer si ce n’est avoir confiance en soi ?

gagner de l’assurance en prenant conscience de sa valeur personnelle. apprendre à mieux se connaître pour mieux s’accepter (défauts compris hein !). cela revient à développer la confiance en soi et ainsi cultiver son aura sociale pour inspirer les autres.

d’où l’importance de travailler la confiance en soi pour déployer positivement notre personnalité… et être cool !

comment travailler la confiance en soi

il m’est arrivé et il m’arrive encore de traverser de grosses périodes de doutes.
j’imagine que l’on ressent tous, à un moment ou un autre, ce sentiment d’avoir raté quelque chose… on s’enferme alors dans une bulle de négativité et l’on perd toute estime de soi-même. bref, c’est la loose.

en montant ma boîte, j’ai compris qu’il me fallait absolument dépasser ces périodes de crises existentielles.. car si je perdais confiance en moi qui pourrait me faire confiance ? pire, qui s’intéresserait à mon histoire ?

pour moi, travailler la confiance en soi est devenu un exercice quotidien. si vous tapez « développer confiance en soi » dans google, vous trouverez des milliers d’articles qui traitent du développement personnel.

je n’ai donc pas la prétention de vous dire ce qu’il faut faire. mais je peux vous dire comment j’essaie chaque jour de doper ma confiance en moi :

  • me rappeler, une fois par jour, une réalisation / un succès dont je suis fière
  • écouter mes peurs et leur répondre (oui, vraiment je me parle à voix haute) en leur disant que je les accepte mais que je dois tout de même avancer
  • écrire dans un carnet ce qui est vraiment important pour moi chaque fois que je me sens perdue
  • quand ça va vraiment mal, me remémorer une épreuve vécue et relativiser en me disant que je suis toujours là !
  • me fixer des petits objectifs sportifs à atteindre
  • assumer ma personnalité et exprimer qui je suis dans mon look

ce sont justes des petites recettes à essayer pour développer la confiance en soi et être plus cool envers soi-même et le monde qui nous entoure.

et vous, vous faites quoi chaque jour pour être plus cool ?

©Cassandre Humbert par Soben Giordano


hello, je m’appelle Natty !
entrepreneure idéaliste, je fabrique des sacs en Afrique pour changer le monde !