comment trier son dressing facilement : les 4 méthodes infaillibles

Lire plus

comment trier son dressing simplement ?

si vous vous intéressez à la mode éthique, votre dressing chéri, rempli à ras bord, est devenu une cible idéale pour mettre en pratique le concept du dressing capsule où « less is more » autrement dit « acheter moins mais mieux ».

mais trier son dressing n’est pas une mince affaire. je pense même qu’il s’agit d’une étape clé en matière d’épanouissement personnel car il s’agit de lâcher prise sur le passé et de faire littéralement place nette pour accueillir la nouveauté.

pourtant devant des armoires pleines à craquer, on peut vite se sentir découragée et rapidement laisser tomber ses nouvelles résolutions…

no stress : je partage ici 4 méthodes infaillibles pour trier votre dressing facilement !

choisir une méthode pour faire le tri dans son dressing

en me posant la même question que vous, j’ai découvert deux choses : il y a les méthodes rigoureuses et les petites astuces.

je dirais qu’une méthode pour trier ses vêtements c’est un peu comme un big-bang : on sort tout, on trie et… youpi ! enfin entre-temps, il se sera passé quelques heures, des piles de vêtements, beaucoup d’hésitations, des pincements de coeur et quelques découvertes « ah, il était là ce pull que je croyais perdu…?! »… puis enfin le soulagement.

les petites astuces pratiques et quotidiennes pour faire le tri dans ses vêtements sont comme un road-trip : on avance petit à petit, à son rythme et à la fin… on est arrivé ! là, c’est clairement la régularité qui fait la différence. la capacité à tenir son cap pour effectivement faire un tri progressif.

il existe beaucoup de méthodes et d’astuces pour faire le tri dans son dressing mais je vous donne ici mes préférées.

le tri émotionnel ou comment trier son dressing en écoutant nos vêtements

avant de ranger, ben.. il faut trier.
c’est donc Marie Kondo, la reine incontestée du rangement, qui nous donne là sa méthode de tri KonMari.
je ne vais pas vous mentir : je n’ai pas lu son livre (oui, elle a écrit un livre rien que sur le rangement !).
mais son ouvrage a connu un tel succès que nombreux sont les blogs qui en parlent.

ce que j’aime dans sa méthode c’est la place du ressenti et la notion de bien-être. elle replace notre « moi » au centre de la décision de garder (ou pas) un vêtement en écoutant ses vibrations.

« est-ce que je ressens de la joie » en voyant, touchant ou portant le vêtement ?

cette question peut sembler étrange. mais tout de même, si les vêtements reflètent et véhiculent notre personnalité, notre « moi », on comprend bien l’importance d’une réponse positive, n’est-ce pas ?

bon, il est vrai que pour des chaussettes la question peut sembler triviale.. quoiqu’il existe aujourd’hui de très chouettes chaussettes dont la simple vue peut nous mettre en joie 😉

le tri raisonné ou comment trier son dressing en faisant des piles

le tri raisonné est guidé par la logique.
ici, l’émotionnel sera utilisé en dernier recours (pour sauver un vêtement malgré toute raison). j’aime la technique des questions et des piles « réponses ».

pour chaque vêtement, on se pose une série de questions bien précises et en fonction, on le pose dans les pile « oui », « non », « pas sûre ». à la fin, on finit avec une pile « oui – je garde » et autre « non – c’est fini ! ».

bien sûr, cette méthode suppose une bonne dose d’objectivité et donc une grosse prise de recul. je vous conseillerais de suivre cette méthode seulement si vous êtes vraiment prête à couper dans le vif du sujet 🙂

le tri quotidien ou comment trier son dressing (presque) sans s’en rendre compte

la méthode douce pour toutes celles qui n’ont pas le temps ni l’envie de se livrer aux méthodes drastiques 😉

deux astuces plutôt sympas à mettre en place :

1/ le ruban magique
cela suppose que vos vêtements sont suspendus sur un portant. on attache un ruban sur une des deux extrémités du portant.
chaque vêtement porté sera positionné de l’autre côté du ruban. après quelques mois, il est facile de repérer les vêtements boudés : votre tri est fait !

2/ loin des yeux, loin du coeur
rangez dans une petite valise, les vêtements que vous ne portez pas régulièrement. au bout de quelques mois, ressortez-la : délestez-vous des vêtements dont vous ne vous souvenez plus.. pour ceux qui vous ont manqué.. gardez-les 😉

vous l’aurez compris : plusieurs approches pour un alléger votre dressing efficacement.
Pour conclure, je dirais que trier son dressing est quelque chose de tellement personnel qu’il n’y a pas de meilleure méthode. mais plutôt une méthode qui sera plus adaptée à notre état d’esprit et notre fonctionnement propre.
c’est donc à vous de choisir l’approche qui vous correspond le mieux car c’est celle-ci qui vous permettra de bien trier votre dressing facilement !

Et vous, êtes-vous plutôt big-bang ou road-trip pour trier votre dressing ?
Avez-vous déjà utilisé l’une ou l’autre de ces méthodes pour faire le tri dans vos vêtements ?
Je serais curieuse d’avoir votre retour d’expérience 🙂


hello, je m’appelle Natty !
entrepreneure idéaliste, je fabrique des sacs en Afrique pour changer le monde !

5 marques équitables pour vous habiller de la tête aux pieds

Lire plus

s’habiller de manière plus responsable, c’est possible en se tournant vers des marques équitables. aujourd’hui, la mode éthique compte de nombreuses et jolies initiatives pour nos dressings et c’est tant mieux !

on ne va pas se mentir : acheter chez une marque équitable, bio ou made in France coûte souvent plus cher. c’est vrai.

mais ces marques vous offrent le meilleur d’elles-mêmes : elles vous offrent leur vision idéale d’un monde plus juste, plus transparent, plus beau.  et elles travaillent vraiment dur pour cela, croyez-moi je sais de quoi je parle 🙂

ici, je partage avec vous une sélection de marques équitables, éthiques et engagées, chacune à sa façon, pour produire de manière durable. j’espère que vous aimerez !

1. Ypsylone : le féminisme made in France

c’est à l’occasion d’une table ronde sur le féminisme que j’ai rencontré Marie. Elle y présentait justement son projet de mode féministe. Le vêtement, elle le conçoit comme le messager de valeurs fortes qui va interpeller et ouvrir au débat. Chez Ypsylone, les t-shirts, sweats et même les petites culottes affichent fièrement un girl-power à la française !

pour en savoir + : le manifeste Ypsylone

2. the Wax Project : pretty things that make impact

j’ai découvert cette marque pop et colorée en participant à un évènement autour de la mode éthique. je ne sais pas comment j’ai résisté à leurs splendides jupes midi en wax… Fatou et Maï sont deux soeurs pétillantes qui font, comme moi, le pari d’une production made in Africa ! toutes leurs pièces sont fabriquées avec amour au Sénégal.

pour les suivre, c’est ici !

3. le collectif Shelter : les lunettes éco-conçues

le collectif Shelter est une marque cool de lunettes en bois éco-conçues à Annecy. c’est lors d’un évènement créateurs que j’ai rencontré ces joyeux loustics… et que j’ai craqué pour ma paire de lunettes de soleil adorée, qui m’accompagne jusqu’en Éthiopie !
chaque paire de lunettes est fabriquée de manière artisanale à partir de bois de frêne, poirier ou noyer récupérés en Haute-Savoie.

pour en savoir + : découvrir leur histoire

4. Twins for Peace : les baskets cool & good

en participant à une chasse aux trésors spéciale créateurs dans Paris, la boutique de Twins for Peace fut ma chouette planque. je connaissais déjà leur concept mais c’était très sympa de découvrir « en vrai » leurs fameuses baskets perlées à la main. leur idée est de rendre chaque acte d’achat militant puisqu’il finance directement un projet local pour chausser ou scolariser des enfants.

pour découvrir le « shoe-project » : le projet Twins for Peace

5. Ombre Claire : les bijoux nomades

ma première rencontre avec les bijoux d’Ombre Claire remonte à quelques années. j’avais alors en tête de développer Inaden au Niger. c’est dans un petit atelier à Niamey, que j’ai rencontré des artisans bijoutiers touaregs aux doigts de fée. ils m’expliquèrent alors qu’ils travaillaient pour une créatrice française. c’est bien plus tard que j’ai rencontré Aude et que j’ai fait le rapprochement… ses bijoux délicats sont empreints de poésie et portent l’identité nomade de ceux qui les fabriquent.

pour voyager en douceur : l’univers de Ombre Claire

voilà, pour cette petite sélection de 5 marques équitables à adopter pour un look cool et responsable. j’espère que vous aurez plaisir à découvrir leur univers et l’engagement que je partage avec eux pour faire un monde plus beau à travers Inaden.


hello, je m’appelle Natty !
entrepreneure idéaliste, je fabrique des sacs en Afrique pour changer le monde !

le jour où mon (futur) stagiaire m’a expliqué comment changer le monde

Lire plus

changer le monde est un défi qui m’anime particulièrement.
à tel point que, vous le savez déjà, j’ai changé de vie pour m’y consacrer !

si vous lisez cet article, c’est que le sujet vous intéresse aussi. c’est donc un point commun entre nous et j’en suis ravie 🙂 .

alors je vais vous dire une bonne nouvelle : j’ai trouvé la solution !
enfin, pour être tout à fait exacte, quelqu’un m’a soufflé l’idée… et cela m’a scotchée, oui littéralement.

comment changer le monde : une petite idée ?

il y a quelques jours, je postais une offre de stage en WebMarketing et Communication pour booster le développement digital de Inaden.

maintenant que je ne travaille plus depuis mon salon (enfin !) et que j’ai la chance d’avoir un joli bureau-showroom parisien, il devient urgent que je me fasse épauler… faire tout, toute seule devient de plus en plus compliqué…

bref, j’ai posté cette annonce mais je ne voulais pas de la traditionnelle lettre de motivation, ah non. je trouvais bien plus intéressant de demander aux candidats motivés de répondre à 4 petites questions dont celle-ci :

« Et toi, ta petite idée pour changer le monde ? »

j’ai reçu plein de réponses différentes et toutes ces réponses, dans leur diversité et leur bienveillance, avaient quelque chose de rassurant. cet optimisme pétillant d’une jeune génération qui évolue dans un monde franchement pas marrant, ça m’a fait beaucoup de bien à lire.

bien sûr, LA bonne réponse n’existe pas.
mais je voulais partager avec vous la réponse de Maxime, 20 ans, jeune étudiant vivant dans le 93 (le neuf-trois comme on dit par ici).

« je pense qu’il est tout d’abord important de se convaincre que
ce n’est pas le monde qui doit changer mais nous

le monde n’est pas une entité qu’on change. il est composé d’humains
donc en partie de nous.

pour changer le monde, il faut accepter de se changer soi-même.
nous devons être ce que nous voulons que les autres soient.

si nous avons la haine, la rage contre le monde,
c’est nous qui devons changer.

si nous voulons créer un monde d’amour
alors nous devons aimer le monde.

si nous voulons la paix, nous devons être en paix avec le monde. »

la justesse de son propos et la clarté avec laquelle Maxime énonce ici une vérité que nous connaissons tous m’a bluffée. ce jeune de 20 ans m’a dit comment changer le monde et j’ai eu envie de le croire.

j’ai eu envie de croire qu’on peut tous changer et ainsi changer le monde.

ce que j’ai changé, moi

et justement, j’ai changé quelque chose depuis quelques semaines. vous l’avez peut-être remarqué d’ailleurs.
depuis les débuts de Inaden, je ne me suis jamais vraiment exposée personnellement – moi, Natty. Je disais toujours « on », « nous ».

déjà, parce que je considère qu’Inaden est bien plus que ma simple personne : beaucoup de femmes et d’hommes travaillent avec moi en Éthiopie sans lesquels ce projet Made in Africa n’existerait pas. mais, si je devais être totalement honnête, c’est aussi en grande partie parce que j’avais peur de me mettre à découvert.

mais j’ai décidé de ne plus avoir peur.
alors j’ai décidé de partager un maximum de choses avec vous qui aimez, suivez et soutenez Inaden. parce que c’est aussi grâce à vous que je vis cette formidable aventure !

désormais je vous raconterai donc tout ce qui m’anime au quotidien pour continuer à fabriquer des sacs en Afrique pour changer le monde.

et j’espère sincèrement que cela vous donnera une dose d’optimisme, vous inspirera et vous donnera envie à votre tour de partager ce qui vous fait aimer le monde.

ps : pour la petite histoire, c’est Maxime qui m’a rejointe avec le titre de stagiaire en chef 😉


hello, je m’appelle Natty !
entrepreneure idéaliste, je fabrique des sacs en Afrique pour changer le monde !